DU TISSAGE DES FORMES

AUX ENTRELACS DE LA VIE


 

 2 ème partie :

Du Fil de la Vie

au tissage de toutes choses


&&&


Liminaire







La seconde partie aborde directement ce qu’est l’entrelacs, représentation de la complexité du cosmos, du microsme comme du macrocosme.

Les entrelacs sont parfois appelés nœuds et ceux-ci, quelques soient leurs techniques, leurs emplois magiques, ne sont que la représentation dans la matière physique d’autres nœuds psychologiques ou mentaux.
L’art de nouer et celui de dénouer nous mènent au sens ultime des entrelacs et là réside le grand art de déployer sa vie sans couper aucune racine, sans couper aucun des justes liens, sans faire d’imbroglio, en laissant la danse de Shiva se dérouler à travers nous d’instant en instant.

Nous aborderons donc un tissage encore plus complexe. Tous les imbroglios d'énergie, les pièges, les destinées humaines sont entrelacs d'entrelacs !

Quel sens peuvent-ils avoir ?

Faut-il trancher le nœud gordien qui nous étouffe à l'exemple d'Alexandre le Grand ou bien patiemment dénouer les nœuds et les liens à l'exemple du Bouddha ?

Quels sont les nœuds qui ne nouent pas, les liens qui ne lient pas et les entrelacs qui sont seulement beauté et harmonie dans la justesse et la vérité ?






Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement