DU TISSAGE DES FORMES

AUX ENTRELACS DE LA VIE


 

Postface




Ainsi dans ce premier volume, se sont tissés des mots, des phrases, des chapitres...
La matière même d'un livre est tissage d'idées, de concepts, de pensées...
Et les nombreuses citations tissent les colorations des diverses traditions issues de la Tradition primordiale à l'Origine de Tout.
L'Unité du multiple est de plus en plus difficile à percevoir au fur et à mesure que se produit un déploiement d'une complexité grandissante, nourri le plus souvent par la contre-nature, qui détourne la juste Manifestation pour en faire un labyrinthe inextricable...
Il est impossible de comprendre avec l'Intelligence authentique ce qu'est cette Manifestation si l'on dissocie le Manifesté de sa Source Non Manifesté, si l'on dissocie la Nature Naturée de la Nature Naturante.
Il est impossible de comprendre le physique - et les derniers aboutissements de la science contemporaine le prouvent - si l'on ne se réfère pas au Métaphysique.
La Matière ne peut être dissociée de l'Esprit. « Un le Tout », l'adage alchimique se vérifie pour celui qui sait voir avec l'Œil du Cœur.
L'onde de vie, la vibration devient spirale, labyrinthe, tissage lorsque l'Unité se multiplie justement ; c'est le Multiple Unitif. Pendant des siècles, comme le mettent en évidence les nombreux exemples cités, l'artisanat n'a été rien d'autre que la mise en forme des champs d'énergie. Lorsque le mental humain interfère, alors le labyrinthe à voie unique devient dédale inextricable et le multiple devient séparatif.
De nouveaux outils très performants sont donnés pour comprendre véritablement le passage du noumène au phénomène. En science, la théorie des champs morphogénétiques de Rupert Sheldrak, la découverte de l'hologramme d'une part, et d'autre part la Dodécalogie, mère de la Transdisciplinarité, exposée par Emmanuel-Yves Monin.
Voilà de quoi nourrir le Haut Intellect de ceux qui cherchent sincèrement la vérité !

Dans le deuxième tome, nous aborderons un tissage encore plus complexe, celui des entrelacs. Tous les nœuds, les imbroglios d'énergie, les pièges, les destinées humaines sont entrelacs d'entrelacs !
Quel sens peuvent-ils avoir ?
Faut-il trancher le nœud gordien qui nous étouffe à l'exemple d'Alexandre le Grand ou bien patiemment dénouer les nœuds et les liens à l'exemple du Bouddha ?
Quels sont les nœuds qui ne nouent pas, les liens qui ne lient pas et les entrelacs qui sont seulement beauté et harmonie dans la justesse et la vérité ?

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement